Phare Triagoz – En mer

Phare en mer, il est construit sur la roche de Guen Bras qui s’élève à 8 mètres au dessus des hautes mers. Dans un premier temps le phare de Triagoz est équipé d’un appareil de troisième ordre qui produit un feu fixe varié de 30 en 30 secondes par des éclats alternativement blancs et rouges. Une cloche pour temps de brume complète l’équipement.

En savoir plus

Phare Rochebonne – Saint Malo

Le phare Rochebonne est une tour de 16 m construite en 1866 par l’entrepreneur de Dol  » LE BRETON  » et allumée en 1868. Le phare constitue un repère à la navigation pour accéder au port de Saint Malo. Le phare Rochebonne doit être aligné avec le Phare Le Grand Jardin

La proximité de la ville de Saint Malo permet de remplacer l’éclairage au pétrole par l’électricité en 1929, économisant ainsi la présence d’un gardien classé.

Le logement a été agrandi en 1908 de deux chambres. Le phare Rochebonne a été détruit par les Allemands en août 1944. Un nouveau phare a été construit en 1948 et allumé en 1951

Ancien Phare La Ballue – Saint Malo

1867 : Construction du premier phare
15 avril 1868 : Allumage du phare, Feu catoptrique (réflecteur) de 4ème ordre, diamètre O,29 m. Huile végétale
1875 : huile minérale
01 juillet 1904 : Feu directionnel 14° vert. Lentille de O,1875 m de focale
1907 : vapeur pétrole
25 septembre 1907 : Lentille de 0,375 m de focale
1926 : Électrification du phare
Août 1944 : Destruction du phare par les troupes allemandes

Phare Le Grand Jardin – Saint Malo – En Mer

Histoire du phare Le Grand Jardin

La construction initiale du Phare du Grand Jardin remonte, selon les archives, à 1865 et le premier allumage du feu à huile, qui l’équipait alors, est intervenu en 1868.

En 1926, lors d’une première rénovation, le feu à huile d’origine a été remplacé par un feu à vapeur de pétrole.

Le Phare a été détruit par les allemands en Août 1944 au moyen de 400 kg de dynamite déposés dans la cave.

En savoir plus