Phare de la pointe Saint-Gildas

Le phare de la pointe Saint-Gildas est situé sur la commune de Préfailles. De construction récente, il balise la pointe Saint-Gildas en Pays de Retz à l’entrée sud de l’embouchure de la Loire.

Bordé par une longue côte sauvage, ce petit phare original offre une vue sur l’île de Noirmoutier et l’estuaire de la Loire.

Phare de l’Aiguillon – Saint Nazaire

Le phare de l’Aiguillon est un phare à terre, construit sur la pointe de l’Eve, sur la côte nord de l’estuaire de la Loire, en avant de Saint-Nazaire. Avec le phare du Grand-Charpentier et les deux feux de Portcé, il jalonne la passe des Charpentiers menant au port autonome de Nantes-Saint-Nazaire.

Phare du Grand-Charpentier – Saint-Nazaire

Le phare du Grand-Charpentier est un phare en mer, à 1,3 mille au large de la pointe de Chémoulin et de son sémaphore. Situé sur le plateau rocheux des Charpentiers, il jalonne l’estuaire de la Loire et le port de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique.

Phare de la Banche – La Baule

Le phare de la Banche est un phare en mer français situé au large de La Baule, dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire. Il a été construit par les ingénieurs Chatoney et Leferme au sud-est d’un plateau rocheux émergeant de quelques décimètres lors des plus basses mers.

Phare de la jetée du Tréhic

Le phare de la jetée du Tréhic a été édifié de 1869 à 1872 sous la direction de l’ingénieur Chantoney. Le phare est construit de 1869 à 1872 par l’ingénieur des ponts et chaussées Chatonay et l’entrepreneur nantais Pierre Jeanneau sur le musoir de la jetée du Tréhic. Électrifié en 1950, il signale l’accès au port du Croisic qui peut être gêné par des hauts-fonds. Sa tourelle de neuf mètres de haut en pierres de taille des carrières de Batz-sur-Mer est surmontée d’une lanterne métallique, remplacée en 1963, aux vitres teintées de vert.