Phare Pierres Noires - Molène

Phare Pierres Noires – Molène

  • 28 m
  • 25 m
  • 1871
  • 1975
  • 1992
  • Lampe halogène 250 W
  • Lentille 1/4, focale 50 cm, ∅ 3 m
  • 19.5
  • 1 éclat rouge, 5 secondes
  • Vibrateur ELAC-ELAU 2200 (2 sons, 60 s)
  • Tronconique

Le phare des Pierres Noires est situé au sud de l’archipel de Molène. Construit entre 1867 et 1871, la première tentative de construction en 1866 sur la roche du Diamant est impossible. La roche est trop basse et pas assez large. C’est la Grande Pierre Noire, plus facile d’accostage qui accueillera le phare. L’exposition aux tempêtes nécessite une base solide et évasée.

Construit en granit de Kersanton et de l’Aber Ildut, sa base tronconique permet une meilleur résistance contre l’assaut des vagues. Son plan est le même que le Phare Le Four

Ses couleurs blanche et rouge sont apparues en 1910 suite au constat que ce phare n’était pas suffisamment visible par temps de brume. En 1875, moins de quatre ans après sa mise en service, deux navires se sont échoué dans ce secteur.

1965, Le gardien de phare Bernard AVRIL est emporté suite à une chute de la plateforme. Son collègue, malgré ses efforts ne parvient pas à le sauver.

  • 1862 : Projet de construction approuvé
  • 1865 : approbation signée
  • 1866 : première tentative sur la roche du Diamant
  • 1867 : Début de la construction sur la roche Grande Pierre Noire
  • 1872 : Allumage du phare
  • 1872 : Combustible – huile minérale
  • 1903 : Combustible – vapeur de pétrole
  • 1903 : Installation de la cuve à mercure
  • 1984 : Électrification
  • 1992 : Automatisation du phare

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *