Phare Roscoff – Roscoff

    Balisage d’entrée au port de Roscoff. Pour faciliter l’accès au port de Roscoff, la commune fait installer en mai 1880 un fanal à l’extrémité du vieux quai Tristan Corbière.

    Afin de permettre aux navires de prendre un alignement pour rentrer dans la passe du port, un second feu est mis en service à terre au fond du port en janvier 1884. Plus tard, en 1913, la portée géographique, induite par la hauteur de l’édifice, étant jugée insuffisante, les ingénieurs proposent la construction d’un phare.

    Phare de Roscoff ou feu postérieur du port

    Commencé en 1915, il est achevé en 1917. Paradoxalement, sa mise en service ne se fait qu’en 1934, en raison des difficultés rencontrées lors de la construction du nouveau quai et feu d’alignement avec le phare (travaux interrompus en 1916). Prévu à l’origine pour un fonctionnement au pétrole, sa date de mise en service tardive permet de le faire immédiatement fonctionner à l’électricité. Le phare se compose d’une tour carrée, pyramidale en maçonnerie de pierre de taille, provenant du littoral de Roscoff, l’Ile de Batz, Cléder et Sibiril.

    En novembre 2002, le phare est automatisé.

    Il n’est pas gardé et n’est pas visitable.

    {joomplucat:25 limit=10}

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *